Le contournement de Nîmes et Montpellier et ses connexions sur les rails

Le 28 juin 2012, Réseau Ferré de France (aujourd'hui SNCF Réseau) et la société OC’VIA ont signé le contrat de partenariat pour la réalisation du Contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier (CNM). En 2017, le Contournement de Nîmes et Montpellier sera mis en service et relié au réseau ferré national.

SNCF Réseau réalise sous sa maîtrise d’ouvrage les 5 jonctions de cette nouvelle ligne avec le réseau ferré existant.

Qu’est-ce qu’une jonction ?

Une « jonction » consiste principalement à poser des appareils de voie communément nommés aiguillages. Ce sont des travaux longs et délicats puisqu’ils se conduisent de nuit lors d’interruption des circulations sur la ligne principale en exploitation. Dans un délai réduit de 3 à 4 heures les opérations doivent être réalisées et la ligne doit être rendue en temps et en heure pour permettre aux trains de circuler le matin.

Le déroulement des travaux

Pour réaliser les jonctions, les aiguillages (longs de 157 mètres) sont pré assemblés sur une aire à proximité de montage.

Une fois les aiguillages assemblés, ils sont posés sur des trains et transportés à leur emplacement prévu au niveau du raccordement. Ces travaux sont réalisés de nuit pour minimiser les conséquences sur les circulations ferroviaires.

Ces travaux ont été réalisés en 2014. Les travaux d’équipement de signalisation se poursuivent avant de laisser place aux phases d’essais qui se dérouleront en 2016.